Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles avec #badass catégorie

Publié le par Suzy D.
Publié dans : #Badass
De plus en plus drôle ces bêtisiers de fin d'année !




Dieu existe.

Et il est anticlérical.



Voir les commentaires

Publié le par Suzy Dumeur
Publié dans : #Badass


Loulou NICOLLIN. Ce nom ne me disait rien du tout jusqu’à ce que CARLIER fasse une chronique sur ce personnage, dans l’une des ces douches froides matinales sur Europe 1. Le chroniqueur mentionnait des propos homophobes à l’encontre d’un des joueurs tenus par le monsieur sus nommé, ainsi que des menaces physiques. Précisons qu’il s’agit de football, ça peut aider dans le débat. Depuis l’entraîneur du club de foot de Montpellier s’est excusé en précisant tout de même, et c’était vraiment utile : « On a le droit de s'exprimer à la fin d'un match, ce que j'ai dit ne regarde que moi, Benoît PEDRETTI et Jean FERNANDEZ. On peut se parler, se dire les choses. On est des hommes, pas des gonzesses ».

 

Je suis donc allée fureter sur le Net, et je suis tombée sur le top 10 de l’Express, des déclarations les plus fracassantes de môssieu NICOLLIN. Petite sélection :

 

1- 30 août 2009, sur RMC: "Ils m'ont fait rire (les supporters niçois) à nous dire qu'on était des suceurs de Marseillais. Mais on n'a jamais sucé les Marseillais. D'ailleurs, si on peut les niquer le 19 (septembre), je serais heureux".


2- Un grand classique, cette déclaration dans Midi-Libre, le 24 avril 2007: "Mes joueurs, je les paie plus cher que mes maîtresses. Et mes maîtresses au moins, elles me régalent la chique".


3- En 2004, So Foot dit de l'interview de Nicollin qu'il publie qu'elle est la plus grossière de l'histoire du magazine. On y trouve, à propos des sponsors, la phrase suivante: "Pour l'instant, personne ne s'est proposé. Si quelqu'un met des sous, j'avale pas, mais presque."


4- En 2000, Loulou Nicollin s'attire les foudres des Chiennes de garde pour des propos recueillis par le Guide du Petit futé spécial Montpellier: "si on se marie, c'est pour avoir des enfants, c'est pour assurer une famille. Il ne faut pas que ce soit une connasse. Les connasses, on les tire avant et l'on s'amuse avec. Comme il y a plus de connasses que d'intelligentes, il faut faire un choix... "


Et là je me dis que tout le tapage médiatique fait autour de ce tout petit bruit de bouche, ainsi que la convocation de NICOLLIN devant le Conseil National de l’Ethique sont un tout petit peu exagérés. En effet, pas besoin d’être FREUD pour décoder les messages lancés par ce personnage désespéré, tenaillé par ses envies de coming out ; franchement vous en connaissez beaucoup vous des hétéros virils avérés purs et durs lancer régulièrement à tout va des appels au secours comme : « on n’a jamais sucé les Marseillais. D’ailleurs si on peut les niquer j’en serai heureux », ou « si quelqu’un met les sous, j’avale pas mais presque » ? Hein ? Déclamant des « enculés » à chaque fin de phrase ? Ca s’appelle de l’homosexualité refoulée, et c’est même pas moi qui l’ai dit la première.


Idem pas besoin d’être grand clerc non plus pour deviner à quel point ça doit être dur pour lui, la vie tous les jours, physique ingrat à la « où ilé le cucul, où elle est la tétête », langage châtié de routier auvergnat, refuge dans la boulimie et tout le toutim ; vous croyez que c’est facile vous de lever de la gonzesse délicate avec tout ça cumulé ? D’ailleurs il le dit lui-même NICOLLIN, ses maîtresses il est obligé de les payer pour des petites gâteries (elle est où la quéquette ?). Et en plus il doit être drôlement déçu en amour entre « les connasses et les intelligentes », parce que curieusement cette dernière catégorie de pisseuses, à l’air de sacrément l’éviter ce gus là, ce qui est bien dommage au vu de la distinction élégante du monsieur.


Alors comme il n’a pas le choix, ben il tire les connasses NICOLLIN ; ce qui a l’air de drôlement l’épanouir. Franchement comme pour un certain MITTERRAND payant des hommes pour une esquisse de chaleur humaine moite, tant de pathétisme subi au quotidien par NICOLLIN devrait stopper net les élans de polémique stérile.


Vous ne trouvez pas qu’il se punit déjà pas mal lui-même ?


Voir les commentaires

Publié le par Suzy Dumeur
Publié dans : #Badass


Vous vous souvenez de ce tube débilissime repris il y a quelques années par un certain trio portugais, et qui est à la base un jumeau brésilien de notre sucette à l'anis nationale ? Nan ? Allez un petit effort, la chupeta ? Bon en tout cas si vous avez la chance de l'avoir oubliée cette trouvaille là, j'espère par contre que vous ne serez pas passé à côté des dernières déclarations d'amour de Maradona aux journalistes argentins (y'a pas à dire, z'ont la classe ces sud Américains !) :

"A los que no creyeron, con perdón de las damas, que la chupen y que la sigan chupando". Traduccion (désolée je sais pas où ils sont les accents sur le clavier frenchy) : "à ceux qui n'ont pas cru [en nous], pardon mesdames, qu'ils me la sucent et me la sucent encore". Et voilà la porte ouverte à tous les bons jeux de mots du Net comme par exemple le titre d'un post "De source sûre" intitulé Maradona part en sucette, ou encore les articles de journalistes supposés plus sérieux, partant dans des délicatesses éditoriales à l'aide d'une introduction comme "C'est avec un certain doigté que...".

N'empêche, on a l'entraineur qu'on mérite. Alors que nous on s'en tape un qui après une sévère déculottée sur le gazon demande sa femme en mariage, en Argentine les supporters ils ont la chance d'en avoir un couillu qui ne se prend pas des dérouillées aussi par sa bourgeoise.

Allez tous pour l'Argentine à la prochaine Coupe du monde !

Voir les commentaires

Articles récents

Hébergé par Overblog