Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Publié le par Suzy D.
Publié dans : #Sautes Dumeur

garde-meuble.jpg

 

Deux jours avant la visite de notre futur appartement (ce que nous ne savions pas encore), nous avions invité des amis qui récemment avaient eu quelques expériences avec des agents immobiliers, et nous avaient donné ce type de recommandation : "y'a plein de rigolos dans ce métier, vous risquez d'en croiser certains !!!". Alors "rigolo", j'ai fini par comprendre que ça ne voulait pas dire que c'étaient des comiques et qu'en fait ce n'était pas à prendre au sens premier.

 

Notre première expérience a été plutôt normale : jeune agent, femme très sympa, très à l'écoute de nos besoins, sans surenchères et menaces de tous ordres, honnête, transparente (notez que c'est une qualité rare dans ce métier) mais pas de coup de foudre avec l'appart visité donc fin de l'affaire.

 

Deuxième expérience, celle là beaucoup plus intéressante d'un niveau psychopathologie de l'adulte. Nous repérons un appartement dans les petites annonces, offre alléchante, de petite superficie mais dans notre quartier tant affectionné (Théâtre), dans nos moyens en plus. Déjà "l'agent" nous dit qu'il ne voit pas du tout de quelle annonce nous parlons alors qu'elle est exposée en vitrine. Il sort voir. Revient l'air tout aussi ahuri qu'au début (mais finalement ça devait être son air naturel à bien y réfléchir), puis fini par nous sortir : "ah non mais c'est déjà vendu mais ne vous inquiétez pas, j'ai L'AFFAIRE qu'il vous faut !". Nous, dubitatifs, lui exposons quand même nos desiderata, ce qu'il ne nous a demandé à aucun moment, avant de nous entendre conter fleurette sur la super affaire qu'il ne fallait surtout pas rater : nous ne voulions pas de travaux, pas moins de 50m² et avec cette superficie beaucoup de placards, pas plus de 150 000€.

 

"IL FAUT SAISIR CETTE OCCASION LA TOUT DE SUITE, CA VA PARTIR DANS LA JOURNEE !!!". Alors déjà quand on vous sort ça, sachez que c'est un argument commercial censé précipiter votre décision. Ca ne veut pas dire que c'est une arnaque pour vous vendre un taudis, ça veut juste dire que l'agent a été formé pour débiter des phrases clés comme ça pour vous vendre leur came, mais ça ne signifie rien du tout. Si vous voulez prendre votre temps, faites le, et si l'appart est vendu ben tant pis ! il n'était pas pour vous et vous en trouverez plein d'autres à vendre ! Donc le mec finit par nous décrire le saint Graal : "l'appartement c'est un genre de duplex. Un genre. Avec deux entrées séparées. A deux étages différents. Que vous pourrez relier. En tout ça fait 40m² je dirai. A vue de nez. Et y'a des travaux. Du rafraichissement, les peintures toussa. Et c'est dans les 150 000. Environ. Peut être".

 

Heureusement que le mec fait pas comme métier "génie dans une lampe" sinon je vous raconte pas le carnage. Il nous montre une pauvre photo d'une cuisine moche toute petite. Avec des placards quand même. Picétout. S'il faut relier les deux niveaux je vois pas trop comment, à moins de mettre un escalier au milieu de la cuisine. On fait mine de partir. Il nous retient en demandant de l'aide d'un autre agent, plus franc celui là et plus au courant des détails : "ah non il doit même pas faire 30m² l'appartement, et y'a quand même des gros travaux à faire". On a beau refuser et demander s'il y a d'autres annonces (tout en se disant que c'est la dernière fois qu'il nous verra mais bon on est polis), on sent bien que le mec ne lâche pas le morceau et là il nous propose une visite. Qu'on décline aussi. Mon mari a la bonne idée de donner son VRAI numéro de portable, il aime pas faire de la peine aux gens que voulez-vous. On se barre aussi vite qu'on peut en jetant des coups d'oeil effrayés derrière nous.

 

5 minutes après notre sortie de l'agence, le gars nous appelle.

 

L'appartement vient subitement de grandir et dépasse les 50m².

 

A l'heure actuelle il doit faire la taille d'un immeuble de 12 étages et s'est relié tout seul en s'autorenouvelant. Mon mari a fini par ne plus répondre au téléphone.

 

Notre rencontre suivante nous a permis de trouver notre futur appartement. Et de tomber sur celui qui allait devenir notre interlocuteur principal lors des trois prochains mois jusqu'à la signature finale.

 

The final countdown.

 

Mais d'ici là nous allions perdre quelques cheveux et une poignée de mois de vie.

 

Dans le prochain épisode, notre rencontre avec monsieur APPELEZ-MOI-SI-VOUS-N-AVEZ-BESOIN-DE-RIEN.

 

 

Articles récents

Hébergé par Overblog