Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Publié le par Suzy D.
Publié dans : #Ciné Dumeur

Paranormal Activity

 

Je suis très friande de ce genre de conneries, et même que la plupart du temps ça fonctionne tellement je suis bonne cliente. Je marche à fond dès qu'il y a des esprits, des maisons hantées et une réalisation pseudo documentaire. Mais bon l'accroche de l'affiche parait tout de même un poil exagérée !

 

Alors voilà Kathy et Mika vivent dans une maison à 8 millions de dollars et un beau jour Mika décide d'acheter une caméra histoire de voir ce qui se passe dans leur chambre la nuit (pas grand chose sexuellement parlant), vu que Kathy est la proie de phénomènes bizarres depuis l'âge de 8 ans. Et effectivement y'a des trucs étranges qui se produisent comme des lumières qui s'allument, des portes qui claquent, Kathy qui fait le flamant rose des heures durant...

 

Bon alors Paranormal activity ça fait mouche de temps en temps, surtout quand la caméra nocturne arrête d'égréner les heures pour laisser place à un phénomène pour le coup très attendu, lequel sera fort minime la plupart du temps mais instaurant pour la suite un climat oppressant, en effet la tension va monter crescendo tout le long du film. Seulement voilà le procédé documentairo-suggestionnel devient franchement éculé, et en plus sur un thème aussi casse gueule pour lequel on ne cite plus les prix d'excellence, il aurait fallu au moins un minimum d'acteurs performants et des dialogues un peu moins bêtifiants. Le problème c'est qu'il y a 4 acteurs (tapez 2 fois sur la table si j'en ai oublié un) dont le couple principal, et que le Mika en question, est d'une stupidité confondante : il passe son temps à filmer des trucs aussi intéressants que sa copine qui se lave les dents (tant qu'à faire par ses temps de disette une bonne scène de cul aurait été la bienvenue) et fait des commentaires très philosophiques, allant même jusqu'à provoquer le démon qui harcèle sa conjointe ("montre toi ! t'es pas cap' hein t'es pas cap ! nanananèreuhhhh"). Encore un conard qui n'a pas vu L'Exorciste (tro vieuuuuuuuuuuuuuu se filme lol) ; putain moi j'aurai un démon à la maison je lui servirai le café et lui demanderai fréquemment des nouvelles de sa mère.


Et alors la fin on ne peut plus prévisible et lamentable, dans ce méli mélo de références au genre franchement grossières, on s'attendrait presque à voir la Tristana de [REC] descendre de son grenier, poursuivie par une Regan vomissant partout. Moralité : quand on vit avec un blaireau, faut s'attendre à ce que ça se finisse mal.

Articles récents

Hébergé par Overblog