Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Publié le par Suzy Dumeur
Publié dans : #Récits de Dumeurie

Cher monsieur Ikéa,

 

Cela fait fort longtemps que j’entends parler de vous, vous savez. La plupart des gens qui vous évoquent – sans faire de sexisme, c’est quand même en majorité des nanas – le font avec des lumières dans les yeux, qui frisent l’obnubilation mystique constatée lors de l’apparition de la vierge, et ça, j’avoue que ça m’a fait un peu peur jusqu’à maintenant.

 

Je sais qu’il m’arrive de parler à mes sacs à main avec une lueur étrange dans les yeux, donc j’ai voulu voir la Vierge par moi-même, histoire de vérifier toussa. Avec mon cher et tendre on a eu l’idée sacrée d’y aller un samedi. Après-midi. En ce mois de novembre. Alors qu’il y’en a déjà plein qui allument des guirlandes sur l’autel de la Noyel. Bonne période n’est-il pas ? Comment vous résumer simplement mon état d’esprit pendant cette visite hors territoire français ? Hé bien disons que pendant tout le trajet nous séparant de l’entrée de la sortie divine tant espérée, j’ai eu la musique de « Zombies » dans la tête vous voyez ?

 

En boucle, pendant environ 45 minutes. Oui parce que chez vous les Suédois, vous avez un concept génial : celui de faire balader le veau de client partout devant tous les stands, même s’il a pas envie d’y aller et même si par précaution avant il a visité le site Internet histoire de gagner du temps. Jamais il en gagnera du temps, c’est bien étudié votre système, parce que quand lui vient des idées d’évasion du cheptel, paf le bovin fraîchement recérébré se perd. Ca lui apprendra à ce con de client non mais. Pour qui il se prend l’autre avec ses envies d’être libre non stéréotypé et fondu dans le moule ?

 

Donc « Zombies » 45 minutes. J’ai même eu le temps de regarder vos bouquins ; j’ai cru langue de pute que je suis, que c’était juste des cartons avec des faux titres dessus comme à Confo, mais non, chez vous en Suède, vous poussez le vice du détail de l’authenticité illusoire jusqu’à mettre de VRAIS livres sur vos étagères, écrit en VRAI suédois, incroyable (en même je suppute que c’était du vrai suédois, y’avait des ronds et des bidules bizarres partout, et moi j’avais qu’un Auvergnat sous la main alors bon). Vous êtes calés et drôlement malins vous les Suédois. Peut être même un jour vous dominerez le monde vous verrez. Et on dira plus « bonne année » en janvier mais « God jul » avec une police bizarre, en plein mois de novembre.

 

Aussi je voulais vous dire qu’en Suède vous êtes doués pour tromper les clients sur les dimensions de vos meubles. Bien vu quand on sait que la majorité de vos utilisateurs sont des nénettes acquises à votre cause du contreplaqué peint. Vous connaissez la blague « pourquoi les femmes ne savent pas faire un créneau » hein, je ne vais pas vous la refaire, et là on peut dire que vous l’appliquez drôlement judicieusement. On peut tout nous faire gober à nous pas vrai, même en prétendant quelques centimètres en plus, elles n’y verront que du feu ces poufs. Mon Auvergnat favori avait bien vu le piège, mais comme on vient d’emménager ensemble et que mes yeux criaient « lance flammes », il a rien osé dire.

 

Tranquillement il a entassé dans la 206 les 6 tours à DVD censées contenir 88 DVD X 6 je retiens 12 = 528. Sachant que du fait de notre réunion charnelle on pouvait compter une cinquantaine de DVD en double, ça devait rentrer je me disais. Oui mais je ne sais pas faire les créneaux (d’ailleurs je ne me rappelle même plus quelle pédale sert à quelle fonction alors stationner une voiture que je n’ai pas vous pensez). Et à « Zombies » tranquillement a succédé « Les temps modernes » ; vous savez le film où l’ouvrier finit par péter un câble et vouloir tout déboulonner sur sa route ? Avec mon chéri on a résisté à cette envie irrépressible de se défaire les vis, mais c’était tout juste. Et au moment du fatidique classement DVD décidé des semaines à l’avance non sans un certain sens du consensus, voilà qu’il me dit « ça rentrera pas ». Bizarre d’habitude c’est moi qui lui dis ça. Donc cher monsieur Ikéa, en Suède vous avez peut être des boîtiers DVD malingres, mais sachez que chez nous va falloir sacrément voir vos dimensions à la hausse, c’est qu’ici on ne se nourrit pas exclusivement d’œufs d’ablette fumés, non monsieur, ici il existe des boîtiers collectors qui déchirent leur race, et qui comptent pour 1 DVD ½.

 

1 DVD ½. Soit 6 DVD que je multiplie par 8 étagères, ce qui fait un total de 48 DVD standards à l’ablette à caser. Déconnez pas mon mec il est comptable. Donc si je reprends mes petits calculs, du fait que les femmes ne savent pas faire un créneau à cause que on leur ment sur les vraies dimensions depuis toujours, hé ben on a du rallonger la note de 19€ X 4 tours supplémentaires pour caser nos petits plus grands que les vôtres et ceux à venir, parce qu’on est des forcenés de l’achat de DVD nous aussi, sûre que si on téléchargeait ben on aurait moins de mal à tout caser, encore une fois je constate que l’honnêteté paie.

 

Bon allez on va finir sur une note positive cher monsieur Ikéa, car grâce à vous je sais aujourd’hui encore plus qu’hier, pourquoi je déteste faire les boutiques en VRAI : pour ne pas avoir devant mes yeux le mauvais remake suédois de « Zombies » un samedi après-midi après Toussaint.


 

Et si jamais vous n'avez jamais entendu parler de Zombies malheureux inculte, la bande annonce est juste en dessous.

 

 

 

Articles récents

Hébergé par Overblog