Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Publié le par Suzy D.
Publié dans : #Sautes Dumeur

Cher Dexter,

 

comme des millions de connards en ce monde, ça fait 8 ans que je te suis. Ah, j'ai déjà utilisé le terme « connard », en général en Dumeurie c'est pas très bon signe. Oui connards, ça nous qualifie bien quand même je trouve, vu tout ce qu'on s'est fadés pour en arriver là.

 

Pour toi Dexter, je me suis tapée des incohérences scénaristiques, des duels au sommet avortés, des chemises hawaïennes improbables, un casting féminin déplorable, oui pour toi Dexter, rien que pour toi. Bizarrement, quand ta femme est morte (bon je pense que tout le monde est au courant de ça, sinon désolée et faites gaffe je vais spoiler encore plus grave ; en même temps je vous aurai peut être rendu service en faisant ça, si ça vous coupe l'envie de regarder ce carnage de fin de série), tu as commencé à perdre de ta superbe : peut être que ça puait déjà avant, peut être qu'il y en a qui ont adoré l'après, je sais pas, en tout cas pour moi il y a quelque chose quelque part qui s'est cassé à la mort de cet horripilant personnage féminin que je voulais voir désossé depuis un bon moment déjà. Paradoxal je sais.

 

Je t'aimais bien moi. A tel point que j'ai appelé mon couteau de poche comme toi (faut-il que je le débaptise ? Un nom là tout de suite me vient subitement en tête, mais passons), à tel point que dès que je coupais du blanc de poulet avec mon gros hachoir je pensais à toi, à tel point que dès que j'enveloppais un céleri rave avec du film plastique je me prenais pour toi aussi. Je m'étais dextérisée et même que mon mari m'a offert un tablier de coroner avec ton nom écrit dessus avec des grosses gouttes de sang qui tachent. Tu vois je t'aimais vraiment.

 

Les trois dernières saisons ont été pour moi les pires. Elles ont sonné mon glas. Mais j'ai continué quand même, que veux-tu je gardais un semblant d'espoir. Pour toi Dexter j'ai supporté ta frangine et ses 8 fuck à la seconde que même Joe Pesci il ne tient pas la route à côté d'elle, j'ai accepté ta copine bombasse Hannah qui a autant d'expression qu'un bigorneau sur un plateau de fruits de mer, je me suis fadée la sœur de Battista éternellement vissée aux fourneaux à faire des tacos, j'ai mis des lunettes noires pour éviter de me flinguer la rétine avec les tenues à la Bachelot de LaGuerta (qu'est-ce que je disais sur le casting féminin déjà?), j'ai toléré la maquilleuse folle qui teignait tout le monde en orange, j'ai enduré Quinn avec ses coupes de cheveux dignes de Carpy et ses histoires ranafoutre avec les stripteaseuses ; j'ai vraiment bu jusqu'à la lie avec toi Dexter, bordel !

 

Dexter (1)

 

Quinn, alias on dirait que j'ai une grave maladie mais non

 

 

Dexter (2)

 

La Guerta, alias j'ai diminué la saturation parce que sinon je vous rends aveugle

 

Dexter (3)

 

Orange...

 

Faut-il que j'en dise plus ? Oui putain de merde, je vais en dire plus, parce que vraiment Dexter c'est n'importe quoi ce que tu nous as fait subir ! Merde ! Cette dernière saison, franchement, y'a des mecs qui ont été payés pour l'écrire vraiment ? Tu veux qu'on parle du fameux serial killer en filigrane tout du long ? LA Némésis habituelle de la saison ? C'est quoi cette erreur de cast aussi ? Vous étiez tous drogués sur le tournage là, de la costumière au producteur ? On passe de Jimmy Smitts, John Lithgow, Ray Stevenson, à ça franchement ?

 

Dexter (1)

 

Je suis le nouveau Ryan Gosling

 


CA ???? Oui il essaie de faire peur le monsieur, en même temps avec les gènes qu'il a dans la série, peut-on lui en vouloir réellement ?

 

Tu veux qu'on parle des monstrueuses incohérences dans le scénario que même dans un nanar ils ne commettent pas ? Quoi vous n'aviez peut être pas les moyens financiers c'est ça en fait ? Les scénaristes étaient en grève faut croire, ou ils étaient tous bourrés sûrement. Boire pour oublier c'est une bonne méthode, sauf pour les spectateurs qui ont encore la gueule de bois cette semaine. Je n'en citerai qu'un gros truc de merde foutage de gueule : la blondasse Hannah dont tu étais amoureux fou dans la saison 7, que tu as dénoncé entre autres parce qu'elle voulait buter ta sœur, qui finit par s'évader, qui revient dans la saison 8 de façon superbe car on s'imagine qu'elle doit être en pétard contre toi, elle t'empoisonne toi et ta sœur pour se venger donc et puis... rien. Juste elle te fait faire un gros dodo et tu te réveilles dans une zone industrielle à Miami. Voilà. C'est tout. Vraiment hein. Elle fout un truc dans votre flotte, vous dormez, haha comment elle s'est bien vengée la vache, elle est terrrrrrrrrrrrible la serial killeuse !

 

Comment le spectateur il se régale, c'est d'une violence inouïe le Prozac dans l'Evian, j'en ai fait des cauchemars hé, éloignez les enfants du poste, attention ils boivent une gorgée d'eau Dexter et Debra ! Ça va charcler !!!! Ben non même pas, tu retombes dans ses bras là comme ça, et au final tu décides de lui confier ton fils. Un père serial killer, une tutrice serialkilleuse/veuve noire/empoisonneuse de flotte, hé ben bel avenir dis donc !

 

Clair que les précédentes saisons n'étaient pas très nettes niveau cohérence et autres trucs foireux, mais là franchement merci les gars, vous nous avez fait un beau festival, c'est que vous nous en avez fourni des caisses dans ces 12 épisodes, applause ! Je n'ose même pas vous parler du dernier quart d'heure tiens. C'est que j'ai honte, j'ai regardé ça, j'en ai même piqué un fou rire nerveux.

 

Dexter en Charles Ingalls, fallait oser quand même. Avant il y avait les albums de Martine, maintenant il y a les aventures de Dexter dans la forêt. Dexter coupe du bois, Dexter se sert super bien de sa tronçonneuse, Dexter conduit le camion à la scierie, Dexter essaie une nouvelle chemise à carreaux, Dexter choisit son nouveau sapin de Noël.

 

D'une violence inouïe je vous disais.

 

J'ai perdu tellement de temps avec toi Dexter. A tel point que c'est avec la bave aux lèvres que j'attends la prochaine saison de The walking dead, c'est dire, ça ne peut pas être pire, franchement rien ne peut être pire. J'aurai même perdu du temps à écrire cette longue lettre que tu ne méritais pas finalement, vu comment tu t'es foutu de moi, juste j'aurai du me fendre d'un vague sms : « fuck you ! Lol ».

 

Tant pis pour ta gueule. Maintenant quand j'utiliserai mon couteau de poche, je penserai à un autre, quand je sortirai le rouleau de film plastique, je penserai à un autre, quand je débiterai un lapin, je penserai encore plus à un autre. Et je l'accompagnerai de fèves et d'un délicieux Chianti.

 

Ta chemise à carreaux tu peux te la coller au cul, je suis passée au tweed.

 

Dexter (4)

 

 

Va te faire foutre Dexter.

 

 

Et pour terminer gaiement, une jolie chanson rien que pour vous :

 

 


 
 

 

 

 

 

Articles récents

Hébergé par Overblog